Anesthésie et chirurgie du pied

L'anésthésie dans le cadre de la chirurgie du pied.

 

Cette anésthésie est souvent loco regionale c'est à dire que vous ne dormez pas durant l'intervention.

La douleur est absente.

En pratique, Soit l'anésthésiste localise puis anesthésie le nerf sciatique à la cuisse afin de supprimer toute sensation de douleur au niveau du pied.

Soit l'anésthésie se fait 4 injection à la cheville pour la aussi endormir toute les douleurs au pied.

La technique est expliquée et validée avec le médecin anesthésiste lors de la consultation pré-anesthésique.

Parfois, une sédation (apaisement  médicamenteux) peut être réalisée par le médecin anesthésiste afin de relaxer et de faire disparaitre l'appréhension. 

Le repérage du ou des nerfs peut également être fait par écho guidage à l'aide d une sonde d'échographie placée sur la peau et qui permet de visualiser le nerf ainsi que l aiguille. Une fois la position contrôlée, le produit anesthésique est injecté autour du nerf

Le médicament anesthésique diffuse progressivement dans le nerf (20 à 45 minutes en moyenne) et ainsi bloque provisoirement la conduction des influx nerveux. Ce qui procure une abolition des sensations et une diminution marquée voire un abolition de la motricité. Le pied est ainsi anesthésié.

La durée d'action est variable en fonction des produits utilisés et peut varier de 3-4 heures à 12-15 heures.

Pendant l'intervention, vous ne dormirez pas. Un champ stérile vous isole du chirurgien. Ainsi vous ne verrez pas l'intervention.

De la musique vous sera proposé, permettant de vous créer une bulle. En cas de stress, une sédation peut être réalisée par le médecin anesthésiste pour le confort

Ces anésthésies vous permettent de diminuer la consommation de médicaments contre la douleur, de retourner plus rapidement dans votre chambre et diminuez les risques liés aux anésthésies générales. 

Comme toute technique, il peut y avoir des incidents parmi ceux ci dans  moins de 5% des cas, l'anesthésie n'est pas suffisante ou incomplète. C'est pour cette raison que vous serez à jeun : En effet dans ces rares cas, une anésthésie générale est pratiquée.  

Une autre complication très rare est irritation du nerf, avec des sensations de fourmillement ou de brûlure qui peuvent persister quelques semaines. 

Ces techniques sont validées et pratiquées le plus souvent.

 

En cas d'anésthésie du nerf sciatique, la marche doit être réalisée avec une aide (béquille,etc..) tant que votre pied n'est pas réveillé.

 

×